forum yaoi consacré a st seiya NC-17
 
AccueilAccueil  PortailPortail  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Être ou ne pas être... (DM/Rhada)

Aller en bas 
AuteurMessage
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   Dim 13 Fév - 10:28

Les brumes s’estompèrent petit à petit. Il se sentait engourdit jusqu’au bout des doigts. Il avait de la difficulté à bouger, à faire le moindre geste, comme si son corps ne voulait pas lui répondre. Il parvint enfin à ouvrir un œil. Puis rapidement le deuxième. Mais que ? Où était-il ?

*Pitié pas encore !!! Quelqu’un rassurez-moi et dites-moi que je me suis pas encore retrouvé emprisonné avec Milo dans un endroit perdu à l’autre bout du monde ! Je le mérite pas, pas encore. Je veux pas me faire punir une deuxième fois, déjà que la première fois personne a pu me dire ce qui s’est véritablement passé. J’ai pas de nom à mettre sur l’auteur de ce crime. Car oui, ce fut un terrible crime que celui de m’obliger, de me forcer, de me soumettre !, à vivre avec Milo, même si ce ne fut que l’espace de maximum deux jours. Mais soyons clair, ce furent les deux journées les pires de mon existence !

Ok, mais où suis-je ? Hey ! J’ai ma grandeur adulte quand j’y pense. Ça voudrait dire que ce serait lui l’enfant. Ok, dès que je le chope par le cou, je le lui casse ou je le noie. On verra qu’est-ce qui sera le plus facile et abordable quand je l’attraperai. *

DeathMask leva les yeux et ils rencontrèrent un portrait. On y voyait deux adultes et une enfant. Une jeune fille au visage heureux et souriant, à la chevelure noir et longue. Elle lui rappela quelqu’un… Mais qui ? Un déclic violent se fit dans sa tête lorsqu’il reconnu Pandore. Pandore ? Minute. Non ! Oui… Il devait en ce moment se trouver dans le Château d’Hadès. MAIS POURQUOI ? Mais comment ? Il ne le savait pas, bien évidemment ! Sinon, il n’aurait même pas prit la peine de poser la question. Ou peut-être que oui, il l’aurait fait, mais simplement pour la forme. Bon, il déduisit instinctivement qu’il n’était pas dans une situation semblable à celle de la fois précédente. Est-ce que ça le rassura ? Probablement autant que ça le stressa.

*Qu’est-ce que je fais ici ? Est-ce que je suis un prisonnier de Guerre ? Quoi, ça veut dire qu’une nouvelle Guerre à commencé ? Merde ! Ils ont été rapide quand même pour préparer ça ! On a rien vu venir ! Ça veut dire que je SUIS un prisonnier de Guerre en ce moment… Je suis pris ici. Si je me souviens bien, c’est Rhadamanthys qui s’occupe du Château, donc c’est lui mon tortionnaire. Il faut que je trouve un moyen de foutre le camp, peu importe lequel. Mais faut que je le fasse !*

Il réfléchit un moment et décida de voir à quel point les liens qui le retenaient prisonnier étaient bien serrés à son corps. Il concentra sa force dans ses bras et… les leva. DM baissa la tête et constata qu’il n’était nullement attaché. Il plaqua sa paume de main contre son front en se traitant mentalement d’imbécile. Il avait présupposé que Rhadamanthys l’avait attaché, mais en vérité, il n’en était rien. Il jeta un coup d’œil de chaque côté de la pièce. Personne. Au moins. Il avait peut-être une chance de s’enfuir ! Il sourit à cette idée. Il lui sembla que son sourire en coin avait un peu de difficulté à s’opéré. Probablement le fruit des effets de la drogue sous laquelle il était pour qu’on l’amène ici aussi facilement. Son corps était encore un peu difficile à contrôler. Il passa sa main dans ses courts cheveux et fit claquer sa langue contre son palais. Il soupira. Pardessus sa voix, il entendit celle de Rhadamanthys ! OMG ! Et elle était proche en plus. Il devait se trouver dans le corridor dos à lui. Il fallait qu’il se sauve de cette pièce avant que le Spectre n’y entre et ne le trouve réveillé. Son regard se posa aussitôt sur un autre couloir. Il ne savait où il menait, mais c’était probablement, non certainement, mieux que de se retrouver nez-à-nez avec Wyvern. Il partit à courir, pénétra dans le couloir, tourna à droite dès qu’il le pu, puis à gauche, puis encore à gauche.

À bout de souffle, il se colla à un mur et plaqua ses mains contre la surface froide de celui-ci. Sa voix lui semblait plus profonde que d’habitude. L’essoufflement surement ! Il passa sa main sur son front et pinça les lèvres. Bon, il allait bientôt trouvé comment sortir d’ici ! Il lui fallait dénicher un escalier, puis la porte de sortie ! C’était possible. Quoiqu’à l’heure actuelle, Rhadamanthys devait être plus qu’au courant qu’il s’était enfuit et devait le chercher dans le Château. La prudence était de mise dans une telle situation. Il se ressaisit et s’apprêta à tourner le coin, lorsqu’il vit qu’en face de lui, Wyvern faisait la même chose en s’amenant dans sa direction. Il se plaqua de nouveau contre le mur et il sentit son cœur battre la chamade. Il était foutu. Il se mit en position de combat. Tenta d’armer son doigts et son Cosmos des vagues d’Hadès, mais il n’en fut rien. Son attaque ne vint pas l’aider. Son armure qui faisait des siennes encore ? Non, ça n’avait aucun lien les deux ensemble. Il se souvint tout à coup qu’il était dépossédé d’une partie de son Cosmos en ces murs. Combien de pourcentage déjà ? Probablement 50 % vu la situation actuelle où même son attaque ne se créait pas… QU’allait-il faire maintenant. Rhadamanthys devait être à 2 mètres de lui, sur le point de venir le rejoindre et lui briser la gueule. Il attendit un instant, le souffle court, les muscles crispés.

Deux minutes. Toujours pas de Rhadamanthys. Avait-il halluciné la présence du Juge dans le corridor ? Il semblerait. Il passa sa langue sur ses lèvres et déglutit. Il passa la tête à la jonction des chemins et de nouveau, il vit Rhadamanthys faire de même. Il l’attendait. Il lui avait tendu un guet-apens ! Il voulait qu’il aille dans sa direction pour pouvoir le chopper facilement. Pas idiot l’Anglais tout de même ! Mais DM était plus intelligent que cela. Maintenant qu’il savait ce qui se passait, il ne se laisserait pas avoir ainsi !

Un large sourire étira les lèvres du Cancer, alors qu’il tournait les talons et repartait dans le corridor. Il s’arrêta un peu plus. DeathMask entendit un bruit de pas derrière lui et prit la chance de pénétrer au hasard dans un pièce. Ce qu’il ne savait pas c’est ce bruit provenait d’un Spectre qui venait chercher quelques papiers à remettre à un de ses Supérieurs. DM ferma brutalement la porte derrière lui. Prière pour que Rhadamanthys soit sourd et n’ait rien entendu. Il regarda autour de lui. Une chambre. Probablement celle d’un invité, car le mobilier était plus que rudimentaire. IL marcha jusqu’à une glace et poussa un effroyable cri de panique. Il en tomba au sol et vit le reflet de Rhadamanthys en faire de même. Le grand miroir reflétait le corps de wyvern. DM s’assit sur ses genoux et avança lentement vers le miroir avant de poser sa main dessus. Sa main ? Non, celle de Rhadamanthys. Il ouvrit la bouche et inspira profondément. Paniquer ou non ? Il se passa la main sur le visage, puis dans les cheveux et pinça se lèvres. La situation était-elle si pire que cela.

Une minute ! Si lui se trouvait dans le corps de Rhadamanthys, cela voulait-il dire que ce dernier était dans le sien. Il porta la main à son cœur et eut une grimace de mécontentement. Étrangement, à cette idée, il eut l’impression de se faire mentalement / physiquement violé : quelqu’un d’autre était dans son corps ! Il devait arranger la situation. Il se releva et marcha rapidement jusqu’à la salle où il s’était réveillé. Il repassa sevant le mur où il avait cru voir apparaitre Rhadamanthe à deux reprises. Il glissa nerveusement ses doigts sur la surface en miroir et pesta un moment. IL pénétra en trombe dans la pièce, cherchant du regard un explication à cette situation merdique que la sienne. Il vit sur la table un mot écrit à la main et un verre de scotch. Il but le verre cul sec, puis attrapa le mot à la volée. Il lut :

« Chers Rhadamanthys et DeathMask,
Je vous écris brièvement ce mot pour vous annoncer que vous avez échangé de corps par ma faute. Je trouvais amusante l’idée, alors j’ai accomplis cette petite fantaisie ! En gros, jusqu’au lendemain de la Saint-Valentin, vous serez prisonniers du corps de l’autre.
Amusez-vous bien,
Dyonisos. »

Sa main trembla alors qu’il terminait la lecture de ce mot. Il abattit son poing sur la table et poussa un sifflement dédaigneux. Prochaine étape : allez voir Wyvern pour lui apporter ce message…


Dernière édition par DeathMask le Mar 8 Mar - 9:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   Mar 15 Fév - 7:45


J'ai l’impression de m'éveiller petit à petit mais mes yeux refusent de s'ouvrir. C'est comme si l'ordre mettait plus de temps que d'habitude à atteindre le cerveau. J'ai du mal à ressentir l'ensemble de mon corps... A défaut d'ouvrir les yeux, j'essaye au moins de bouger, histoire de stimuler un peu tout ça mais rien ne se passe.

Après quelques longues minutes de patiences, mes sens commencent tout doucement à se réveiller, l'un après l'autre, l’ouïe pour commencer. J'ai l'impression de percevoir une sorte de clameur... des plaintes ? Serais-je redescendu aux Enfers sans m'en rappeler ? Nouvelle tentative de mouvement, cette fois l'une de mes mains accepte de bouger, d'après ce que je ressens, je suis allongé sur une surface dur, à plat ventre... Je n'arrive pas à comprendre comment j'ai fais pour finir comme ça.

Aussi loin que je me souvienne, j'étais resté un long moment à contempler le portrait dans le château d'Heinstein. Cherchant une idée qui pourrait ravir un peu Dame Pandore et lui faire retrouver qu'elle arborait sur cette ancienne peinture... La suite est plongée dans le noir totale dans ma mémoire,

Maintenant j'ai l'impression de me retrouver dans une atmosphère familière, pourtant je me sens mal, c'est comme si... il me manquait une partie de moi même. Au cours de mes réflexion, ma main parvient a bouger avec un peu plus de motivation, a tâtons je cherche quelque chose pour m'agripper et pouvoir tenté de me redresser grâce à cette aide. En quelques seconde, ma main entre en contact avec quelque chose,...de froid et à l'aspect étrange. En forçant un peu, je parviens enfin à ouvrir un oeil pour voir ce que c'est.

Un ... visage ? Un faible sursaut me prend sur la seconde et j'ouvre bien plus facilement les yeux. N'allez pas vous imaginer que cela m'effraie, on en voit d'autre aux Enfers, non ce qui m'effraie sur le moment, c'est ma main, ou plutôt ce qui l'entoure. Je me concentre un instant sur les lieux, à en juger par l'architecture, ça ressemble à un temple, si l'ambiance me semble si familière c'est sans doute à cause de ces visages, parce qu'il n'y en à pas qu'un, le sol, les murs et même le plafond son recouverts de visage grimaçant, marqué par une douleur et une peine immense. Des âmes en peine... c'est si familier pour moi.

Revenons en à cette main, je repose mon regard dessus, pourquoi suis je protégé par une armure d'or ?.... Après une longue observation, je commence à la reconnaitre petit à petit les parties qui la compose. Je n'arrive toujours pas à me redresser et parmi les vagues plaintes, je commence à entendre pleurer... c'est une voix d'enfant. La situation commence très franchement à m'agacer, surtout une fois que je finis par reconnaître cette armure, je l'ai déjà vu en surplis, elle appartient à cet incapable que j'ai renvoyé dans le trou... alors pourquoi diable je me retrouve dans ce fichu temple avec l’armure de Deathmask !

Je comprend mieux pourquoi ce manque, un spectre, s'il n'est pas uni avec son surplis n'est presque plus qu'une partie d'âme dans une enveloppe humaine et il est hors de question que mon côté humain reprenne le dessus. Et si j'ai cette armure, où se trouve mon surplis ?... de toute façon nul autre que moi ne pourrait la porter, puisque je suis bien présent ici, un surplis n'accepte que l'âme de son spectre...

Enfin je peux me lever, pas encore stable sur mes jambes, mais je tiens debout, il faut que je trouve comment sortir d'ici, je longe le mur en marchant doucement, évitant de mettre les mains et les pieds sur ces visages grimaçant un peu partout. Donc je serais dans son temple en plus de ça, ce qui voudrait dire que je me retrouve au sanctuaire... en plein terrain ennemi... et dans cet état lamentable.

Le tout, sans la moindre explication. L'amure me délaisse enfin pour reprendre sa place, elle a du réaliser que je n'étais pas son propriétaire.

Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   Mar 15 Fév - 9:18

Il résistait difficilement à l’envie effroyable de déchirer en plein de petits morceaux cette lettre. L’annonce l’avait heurté en plein visage comme le poing d’Aldébaran au dernier entraînement. Façon imagée de dire que ça lui avait fait mal. Retrouver Rhadamanthys ! Tout de suite. Il le fallait. Son corps en dépendait. Savait-il seulement qu’il avait changé de corps avec lui, qu’un échange s’était opéré à leur insu ? Il ne pouvait dire. Mais, il ne voulait pas non plus lui donner le temps de le faire. Il fallait qu’il surprenne le Spectre avec ce fait. Ne pas lui laisser le temps de profiter de la situation. S’il se rendait compte de l’opportunité qui s’offrait à lui… Tuer Athéna sans que l’on s’en doute. Il n’avait qu’à utiliser le corps de DeathMask à loisir…Non ! Il ne devait pas lui laisser le temps de faire des plans qui lui nuirait ! Le véritable Chevalier du Cancer ne tenait pas particulièrement – pour ne pas dire pas du tout- à être accusé à tord de crimes qu’il n’avait pas commis. Ce serait une véritable insulte pour lui ! Il était normalement fier de ses meurtres et actes punissables. Il new voulait pas à avoir à se justifier inutilement, à se perdre dans des flots de paroles que le Pope n’écouterait même pas, ne prendrait pas au sérieux. Il ne voulait pas être dit comme traître sansque ce ne soit véritablement le cas ! Il ne voulait pas être tué, exécuté, décapité, souillé de son propre sang, pour la gloire d’un Juge. Non, non et non ! Retrouver ce Spectre le plus tôt possible était la meilleure chose qu’il pouvait faire ! Ne pas perdre de temps, ne pas le laisser réfléchir, agir plus vite que lui !!

S’il se souvenait bien, il avait laissé son enveloppe charnelle dans son Temple. Dans quelles circonstances ? Euh… Il revenait de l’entrainement.. Non, pas tout à fait. Il revenait d’une revanche qu’il avait tenue avec Shura il lui semblait. Mais ensuite ?? Il y avait autre chose… Mais quoi ?

Sa mémoire lui faisait défaut encore un peu. Oui… Il revenait de ce combat – qu’il avait perdu soit dit en passant – avait remonté à son Temple, s’y était douché puis s’était étendu à même le sol. Il avait chaud et, étrangement, des visages morts émanait une certaine fraicheur apaisante. Si près de ses crimes, il lui semblait s’être assoupi. Ça devait être ça. Et pendant ce temps, le Dieu responsable de ce foutoir en avait profité pour faire l’échange.

Il se demanda un moment s’il devait ou non se sentir, ne serait-ce qu’un tantinet, soulagé que cela se fasse avec Rhadamanthys ? Il ne pouvait dire pour le moment. Au moins, le bon côté était que Rhadamanthys, aux dernières nouvelles, n’avait pas une tendance à faire des bêtises, qu’il n’avait pas un penchant puéril à énervé les autres en faisant des imbécilités. C’était déjà ça de gagner…

DeathMask soupira longuement. Mais une fois devant le Juge que se passerait-il ? Il lui donnerait la lettre, il encaisserait la montée de lait – la colère, synonyme- de Rhadamanthys, lui donnerait une claque en plein visage pour qu’il se ressaisisse et ensuite il aviserait. Oui ! Exactement ! La lettre la patience, la claque pour le remettre à sa place. Pour une des rares fois de sa vie, DeathMask se sentit mal à l’idée de frapper quelqu’un. La vérité, bien évidemment, était qu’il ne voulait pas se frapper lui-même. Il ne se connaissait pas masochiste. Il ne voulait pas abimer inutilement son sublime corps. Cette dernière pensée lui arracha un sourire. Il se sentait comme un Dieu qui cache son véritable corps pour le conserver dans toute sa perfection. Il secoua la tête et retrouva un air sérieux que très peu de gens lui connaissait. La situation n’était pas à rire.

Il marcha un moment dans le Château, la lettre en main, cherchant comment il allait faire pour se rendre à Rhadamanthys. Il contrôlait bien les mouvements de ce corps étranger, mais n’était nullement à même d’en exploiter le Cosmos. Il roula des yeux et pénétra dans une chambre qu’il devina aussitôt être celle de Rhadamanthys. Ce qui lui mit la puce à l’oreille en premier fut le Surplis qui reposait dans la pièce. DeathMask fit un pas vers ce dernier qui résonna étrangement. Il devait être au courant que la personne devant lui n’avait que l’apparence de son maître, mais pas son âme. Il s’en détourna et fit le tour des lieux. Il jeta un coup d’œil de chaque côté de la pièce avant de marcher vers l’armoire. De passage chez lui, tout à l’heure, il attraperait quelque chose à mettre sur ce corps trop habitué à ne revêtir à tout temps son Surplis. Les vêtements de Rhadamanthys n’étaient pas laids, mais un peu de familiarité dans toute cette histoire ne ferait de mal à personne. Il referma les battants de l’armoire et s’adossa à celle-ci. Il reporta son regard sur le Wyvern qui le toisait aussi.

-Écoutes-moi bien. C’est con à dire mais j’ai besoin de toi en ce moment. Je sais que les Surplis, surement comme les armures, ont une certaine volonté. Je dois retrouver ce fichu Rhadamanthys qui porte une armure qui ressemble de manière ludique à une dinde ! Pas question que je marche jusqu’en Grèce, j’ai pas la vie devant moi pour y arriver ! Faut que tu me téléportes à mon Temple pour que je puisse choper ton propriétaire avant qu’il ne décide de faire le con ! Tu m’aides ?

Il lui offrit un large sourire qu’on aurait probablement jamais cru voir sur le visage du Spectre un jour. Le Surplis s’illumina et la seconde suivante DeathMask retrouvait la vue réconfortante de son Temple. Il soupira de bonheur et tenta de trouver où se trouvait le Spectre. Il marcha un moment avant de la voir. Il pressa le pas jusqu’à se trouver à sa hauteur et mis son plan en marche. Malheureusement pour Rhadamanthys qui en fit les frais, les étapes se retrouvèrent dans l’ordre inverse. La main de DeathMask s’abattit violemment sur la joue de Rhadamanthys. Il y eut un deux secondes de malaise au bout duquel DM tendit la feuille soigneusement pliée à son ennemi. Comme bonjour, c’était plutôt primitif !

Il laissa le temps à Rhadamanthys de prendre connaissance des circonstances dans lesquelles ils se trouvaient avant de lui offrir un sourire en coin, et un sourcil interrogatif.

-Beau pétrin que le nôtre ! Tu ne trouves pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   Mar 15 Fév - 11:59


    Je restais là à contempler cette armure qui avait repris sa forme dans un coin, puis mon regard ce tourna à nouveau vers les visages resté derrière moi. Même pour moi, ce temple était plutôt... inquiétant, pas que je m'y sente mal, mais j'avais des difficulté à imaginer un chevalier d'or vivre dans un tel environnement. Je pouvais confirmé que DeathMask était un humain bien particulier dans son genre, étonnant qu'il ne se soit pas plus d'avantage aux Enfers, peut-être que si l'accueil avait été un peu... chaleureux peut-être...

    Arrivé sur les premières marches à hauteur du temps, j'observe ce qu'il se passe plus bas, la quatrième maison, me voilà bien installé au sanctuaire et malgré ma présence, personne n'a bougé pour venir me voir. On ne peut pas dire que je passe inaperçu pourtant, même sans mon surplis.

    Ah, finalement, j’aperçois quelqu'un. Sorti de nulle pare mais ça n'a rien d'impressionnant dans ce genre d'endroit, ce qui est bien plus dérangeant c'est que je connais cette silhouette... Je veux dire que je la connais vraiment bien... C'en est tellement hallucinant que je met un certain temps à réaliser, levant une main vers ma tête avec une terrible envie de frapper celle-ci pour être sur que je ne suis pas plongé en plein rêve mais pas la peine. Je vois mon propre reflet prendre les devant en me collant une gifle monumental... Je garde le visage tourné par la violence du coup, une chose était sûr, mon autre moins n'était pas véritablement capable de contrôler sa force...

    Le temps de remettre mes idées en place, je relève une main pour essuyer le mince filet de sang qui s’échappe de la commissure de mes lèvre avant de me retrouver avec un bout de papier sur le nez. Mon regard parcoure rapidement les quelques lignes avant de s'agrandir... "échangé" ?

    Ce qui voulait dire que je ne me retrouvais pas seulement dans la demeure du cancer, mais aussi dans son corps ?! Finalement, la gifle avait été moins force que je ne l'imaginais par rapport à la nouvelle que je venais de me prendre en pleine face. Parce que si moi j'étais dans ce corps, ça voulait dire, la personne qui vient de m'annoncer cette nouvelle, n'était autre que DeathMask, dans MON corps. Une seule question me vient alors rapidement


  • Depuis combien de temps ?

    La goutte, d'eau, je venais de m'offrir une nouvelle confirmation en prononçant ces quelques mot, levant une main vers ma gorge... enfin, celle de DeathMask. Rah, de son corps quoi ! Cette vois n'était définitivement pas la mienne, c'était la voix grotesque et nasillarde de ce fichu crabe* Mon autre poing se serra et ni une ni deux, sans prendre compte que j'étais en face de moi même, c'est un poing qui s’abat sur mon propre visage, je crois que je lui devait bien, de toute façon, ce n'est pas moi qui le sentirait passer... enfin, juste un peu, ce que je peux avoir la tête dur !

    Sauf que je suis bien plus sanguin que le cancer, je ne lui laisse pas le temps d'encaisser, je l'empoigne par ses vêtement et me rend compte que cette fois, c'est lui qui fait une tête de plus que moi... Mais je ne me laisse pas démonter pour autant, ce corps je le connais mieux que personne et ses faiblesses aussi, même si l'idée de les dévoiler pour de telles futilité me déplaisait grandement


  • Si tu as profiter de l'occasion, je te jure que...

    Que quoi ? J'avais l'air fin, moi aussi j'aurais pu profiter de l'occasion, mais il doit bien voir que je tombe des nues, je n'avais même pas eu le temps de réaliser avant qu'il ne débarque devant moi avec mon propre corps, mais lui, depuis combien de temps était-il au courant ? De plus il avait du s’éveiller au beau milieu du château, heureusement inoccupé d'après mes souvenirs... A moins que Pandore.

    Ma prise se resserre sur cette simple pensée.

Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   Sam 19 Fév - 6:53

-Depuis quand ? Euh… (un sourire étira le coin de ses lèvres) Environ deux jours, DM… s’amusa-t-il en nommant Rhadamanthys de son propre nom.

DeathMask devait avouer qu’il n’avait nullement prévu le retournement de situation qui suivit. Il est vrai que selon lui Rhadamanthe allait plutôt avoir une réaction passive. C’était bien sur sans mettre en ligne de compte le tempérament du Juge.

Et maintenant, DM se retrouvait au sol, avec le Spectre le surplombant. Le coup avait été assez violent, mais il en avait connu des pires dans sa vie de Chevalier. On pouvait presque dire qu’il était un habitué des coups sur la gueule. Évidemment, ce titre n’avait rien de quelque chose dont on pouvait être fier, mais en vérité c’était simplement un fait. Peut-être qu’avec le corps de Rhadamanthe cette tendance allait stopper ? Ça restait toujours à voir. Mais pour l’instant ça ne semblait pas être le cas. Bon ok, son accueil à lui n’avait rien de très sympathique, mais de là à ce qu’on lui rende la pairelle ensuite… Non, c’était déplacé. Du moins, c’est ce qu’il voulu se faire croire.

Il prit un moment à comprendre le pourquoi du comment de la réaction du Spectre. Un moment ! Comment ce Spectre osait-il lever la main contre lui ? Non mais ! Connaissant son corps à la perfection, il asséna un coup sur l’avant bras droit de son adversaire (avant-bras qui était resté un peu faible depuis le Combat contre Shiryu au Temple du Cancer). Il se libéra ainsi de la poigne du Spectre et lui balança une fois de plus son poing au visage. Il s’approcha pour lui dire de nouveau sa façon de penser. Mais il fut arrêté dans son élan. Ce qui venait de faire obstacle entre lui et son ennemi ? L’armure du Cancer. Mais de quoi elle se mêlait celle-là ? Bon, quand DM avait besoin d’elle, elle s’en allait et le laissait se débrouiller tout seul, mais quand il ne voulait pas qu’elle s’interpose, elle le faisait. Maudite armure débile ! Dommage qu’elle soit « magique », sinon il l’aurait volontiers démolie et transformée en chandelier, en couronne ou bien en coupes à vin.

Il lâcha un soupire haineux et croisa les bras, relevant le menton avec dédain. Son regard glissa sur le corps en face de lui. Un sourire satisfait se formait alors qu’il appréciait la vue qu’il avait. Un tantinet narcissique ? Mais non ! Quelle idée !

Il releva un sourcil amusé et passa sa langue sur ses lèvres avant de répondre à la menace muette de Wyvern :

-Tu crois qu’en deux jours j’ai pas eu le temps de profiter de l’occasion ? J’ai pu en profiter pour tuer les deux autres Juges, sans qu’ils puissent suspecter quoique ce soit. J’ai eu le temps de commencer à décimer la population des Spectres et je me suis payé du bon temps avec la belle Pandore !

Il termina sa phrase avec un sourire prédateur. Il recula de quelques pas, haussa les épaules en même temps que les sourcils, son armure entre eux deux forçant au pacifisme.

-Toi ? Bien dormi sur mon plancher ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   Sam 19 Fév - 11:54


    Ou bien il avait rudement bien réussit à calculer sa force, ou bien le bras qu'il venait de frapper disposait d'une légère faiblesse. En tout cas, il n'eut aucun mal à me faire lâcher prise, s'apprêtant à me rendre, ce que je venais moi même de lui rendre... on pouvait aller loin comme ça, si l'armure d'or ne s'était pas interposer pour arrêter ce ridicule manège.

    Tout en regardant l'armure sans me séparer de cette infini méfiance qui fait de moi ce que je suis, j'observe, m'attendant à ce qu'elle s'en prenne à moi, puisque l'âme de son propriétaire est dans l'autre corps, mais rien ne se passe. Ou bien elle ne sait plus où donner de la tête, ou alors elle voulait simplement nous interrompre sans rien de plus.

    Voir mon propre regard m'observer de cette façon me mettait vraiment mal à l'aise, aussi je décidai de prendre un peu plus mes distances avec mon propre corps. Lui ça semblait l'amuser, donc le cancer était resté une forte tête, un sacré provocateur qui faisait moins le fier avant que je ne le renvoi au fond du gouffre avec son copain le poisson... Maintenant il me provoquait malgré la situation délicate dans laquelle nous nous trouvions tout les deux.

    Mettre à mal les deux autres juge sans que mon corps ne porte la moindre égratignure, j'avais tout de même peine à le croire, les autres spectres à la limite, même si certain étaient assez fort, un juge n'a aucun mal à en faire ce qu'il veut puisqu'il reste leur supérieur.

  • Tu es un très mauvais menteur...

    Mensonge ou pas, la dernière remarque ne me plaisait vraiment pas... Rien que l'idée m'insupporte, de plus voir cette expression sur mon propre visage à ces mots, ce manque de respect total envers Pandore... mon sang ne fait qu'un tour, armure d'or ou pas, mes jambes avancent d'elle même pour la contourner, les poings serrés, tout les muscles de ce corps qui n'est pas le mien sont bandé, comme ceux d'un fauve prêt à bondir sur sa proie pour frapper jusqu'à l'épuisement, tant pis si cette proie possède mon propre corps.

  • Deathmask ! Retire tout de suite ce sourire de...mon visage è_é Je t'interdis de parler d'elle de cette façon !

Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   Sam 19 Fév - 19:12

Il leva les mains devant lui lorsque Rhadamanthys fit un pas vers lui, puis un autre. Non, il n’avait pas envie de recevoir un autre coup maintenant. Certes, ce n’était pas son corps, mais tout de même la douleur qu’il ressentait était bien la sienne toutefois. Et elle n’était pas agréable du tout ! Mais par "pas du tout", il voulait dire PAS DU TOUT ! Lui était un sadique, pas un masochiste ! Un rapide coup d’œil à son armure lui apprit sur le coup que celle-ci ne semblait pas prête à se mêler de la dispute plus longtemps. Il soupira, mais ne recula pas. Pas devant Rhadamanthys ! Jamais devant lui ! Son sourire diminua, mais resta tout de même très présent sur son visage.

Oui, il avait accepté son sort et appelait maintenant le corps de Rhadamanthys comme étant le sien. Il allait devoir vivre avec pendant encore trois jours, non ? Pendant cette durée de temps, ce corps serait le seul qu’il allait utiliser, il allait être son objet pour réussir à faire tout ce qu’il allait avoir besoin de faire. Alors autant se l’approprier.

Il passa sa main dans ses cheveux et secoua doucement la tête avec amusement. Retirer ce qu’il venait de dire ? Quoi ? Ou était le mal à l’idée de se faire Pandore ? Il ne le voyait pas. Ah oui, maintenant qu’il y pensait un peu. Les Spectres avaient un respect sans nom pour elle, même si elle les avait trahit en aidant Ikki à atteindre l’Élision. Leur mémoire l’avait-il oublié ? Probablement pas. Ou alors, ils étaient plus qu’idiots ! Comment pouvait-on véritablement faire pour oublier un traitre ? Ou une traitresse… Peu importe ! À moins que…DM ne voulait pas s’aventurer sur le chemin de la psychologie, mais la route était trop bien éclairée pour qu’il ne le fasse pas.

-Quoi ? Tu l’aimes ? Malgré le fait qu’elle vous a tous trahi ?

DeathMask haussa les épaules avant de s’éloigner un peu plus loin, faisant le tour de Rhadamanthys une fois et allant juste à côté de lui, à une distance de bras environ.

-Penses-y un instant, DM… Si tu détruis ce corps (désignant celui dans lequel lui-même se trouvait) Tu vas surement être pris dans le mien pour l’éternité ou aaaaloooors… quand arrivera le temps de reprendre nos corps respectifs, ce sera la mort que tu rencontreras. Triste fin je trouve.

Il se remit à marcher dans son Temple, regardant les visages au plancher et aux murs. Il leur sourit doucement presque tendrement. Il reporta son attention sur l’homme dans son corps et fit claquer sa langue contre son palais avant de pincer les lèvres.

-Je sais pas si tu le sais, mais je peux pas rester ici très longtemps parce que je suis un Spectre et donc je ne suis pas admis dans le Sanctuaire. Donc… qu’est-ce qu’on fait avec notre situation ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   Lun 21 Fév - 7:04


    Là, pour le coup, je m'arrête net, y a un mot qui sonne faux... Trahi ? Pandore ? C'était une très mauvaise association dans ma tête... Pourquoi Pandore nous aurait elle trahi... et de quelle façon ?

    Je n'écoute même pas la moitié de ce qu'il dit, même s'il m'avait donné l'explication je ne l'aurais pas entendu, j'essayais seulement de me rappeler de quelque chose, d'un éventuelle détail avant de secouer la tête. Finalement je ne voulais même pas y penser, Deathmask ne pouvait être qu'un menteur...

    Je le laisse passer sans la moindre embrouille, s'est son temple après tout et je reste à l'entrée de celui-ci, complètement perdu dans cette situation délirante.


  • Alors là, Deathmask, tu te débrouille, c'est pas moi qui t'ai obligé à venir jusqu'ici, tu crois quand même pas que je vais te couvrir en plus ! Me voilà bien maintenant en plus dans un corps aussi faible...


Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   Lun 21 Fév - 10:04

Le regard de DM glissa jusqu’à Rhadamanthys. Avec dédain il le toisa de la tête aux pieds. Pour qui se prenait ce Spectre de pacotille ? Faible ? Son corps ? Mais quelle audace. Non son corps n’était pas faible. DeathMask le connaissait simplement par cœur, car vivant avec depuis de très nombreuses années. Il en connaissait les faiblesses comme les forces, les lacunes comme les avantages. Évidemment qu’il devait triompher de lui : il était le sien ! Alors comment ce Juge médiocre osait-il, ne serait-ce qu’un tant soit peu, insulter cet organisme merveilleux qu’était celui du Chevalier du Cancer ?

DeathMask marcha vers Rhadamanthys et se retint fortement de lui cracher au visage. Il ne voulait pas souiller cette peau magnifique avec la salive d’un serviteur d’Hadès. Il l’empoigna plutôt par les vêtements et colla son nez au sien. La rage se lisait sur son visage. Il l’insultait. Lui qui avait voulu venir ici de manière plus ou moins pacifiste se retrouvait à devoir restreindre ses ardeurs et ses envies meurtrières à l’endroit de son ennemi.

-Si tu sais pas de quoi tu parles, Rhadamanthys… Tu la fermes. (Il serra les mâchoires si fort qu’il sentit ses dents grincer sous la pression) Si tu ne sais pas en exploiter la puissance, c’est ton problème.

Il relâcha sa prise et expira de manière contrariée. Sa lèvre supérieure se retroussa de dédain et de découragement. Il fit une rotation avec sa tête, faisant craquer les os de son cou au passage. Il soupira longuement avant de reporter son attention sur le Spectre. Il se passa la main dans les cheveux. Son corps lui manquait. L’impression rassurante qui ressortait de la force brute qui en émanait. La malléabilité du visage : ses sourires ; ses regards ; ses expressions ; son expressivité en générale. Celui de Rhadamanthys ne semblait pas habitué à transmettre les pensées et les émotions de son propriétaire. DM avait l’impression que Wyvern l’utilisait simplement comme un outil sans exploiter le côté expressif de celui-ci. DM comptait bien dérouiller quelques muscles faciaux depuis toujours inactifs ou si peu fréquemment mit en action.

Le temps pressait. Il se doutait que sa présence en ces lieux n’était pas passée inaperçue pour le reste de la Chevalerie dorée. Il devait partir avant que quelqu’un ne s’amène et qu’on ne le traque. Il n’était pas tout à fait encore capable de contrôler le corps et le Cosmos de Rhadamanthys donc il savait qu’il n’avait aucune chance de s’en sortir indemne ou vivant dépendamment de qui on envoyait à ses trousses. Aiolia : la mort assurée ! Milo : probablement la même chose ! DM : Euh… Sans commentaire ! Aphrodite : il avait des chances de peut-être se sauver, connaissant les techniques de son partenaire.

Il croisa les bras et marcha lentement vers la sortie du Temple. S’adossant à une colonne alors que le chaud soleil méditerranéen venait caresser tendrement sa peau, glissant sensuellement sur ce corps qui n’avait pas l’habitude de passer de longues journées dehors sous la soleil ou la pluie, DM porta ses pupilles mordorées sur l’autre homme.

-Qu’est-ce que tu fais de ta misérable vie à part boire ? Faut bine que je retourne au Château puis éventuellement en Enfer. Alors à moins que tu ne souhaites que je fasse n’importe quoi que ma fertile imagination puisse bien inventer pour l’occasion, dont plusieurs pourraient être assez dégradantes pour toi… Explique-moi tes occupations qui déjà, même si t’en a pas énumérée une seule, me semblent fort ennuyantes !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   Ven 4 Mar - 0:03


    Alors c'est ça que ça fait quand je regarde les gens de cette façon ? Bon moi-même évidemment ça ne m’impressionne pas le moins du monde, mais je comprend maintenant pourquoi certains spectre ont tendance a s'en aller la queue entre les jambes rien que pour ça, connaissant leur faiblesse. D'ailleurs, il fut un temps où, il suffisait que je regarde le propriétaire du corps que j'occupe actuellement de cette façon pour qu'il baisse les yeux... les chose ont bien changé depuis notre retour.

    Je n'amorce pas le moindre mouvement de recule à son approche, je n'ai aucune raison de craindre le cancer puisqu'il m'avait lui même sorti les meilleurs arguments pour que je n'en prenne pas à mon propre corps, il ne serait tout de même pas assez stupide pour les contredire tout de suite après.

    J'avais donc touché juste moi aussi en sous estimant le corps que j'occupe devant lui, répondant à ses propos avec un simple sourire narquois, le corps qui devait déteindre sur moi sans doute, n'étant pas spécialement habitué à ce genre d'expressions. Si peu d'ailleurs que lui semblait avoir du mal à s'exprimer avec mon visage, affichant plus de grimaces que de réelles expression a force d'insister,

    Au lieu de répondre à ma provocation avec les poings il repartait dans son discourt,


  • Tu plaisante j'espère, je crois que la vie d'un spectre reste bien plus chargé que celle d'un chevalier d'or, surtout pour un juge. Tu n'as pas besoin de savoir quels sont mes tâches aux enfers et je me fiche complètement d'avoir une vie plus active que la tienne ou non.

    Je m’interromps pour un bref instant de réflexion, me rapprochant de l'homme qui se tenait près de l'entrée du temple, plissant les yeux sous les rayons trop présent du soleil avant de couler un regard vers l'autre, vers MA peau pâle de blond qui risquait fort de griller simplement au soleil plutôt que de doré comme celle que j'étais obligé de supporter depuis trop longtemps,

  • En fait tu es tout bonnement jaloux parce que tu sais, tu es très bien placé pour savoir qu'on ne chaume pas aux Enfers, pendant que toi tu t’ennuie royalement ici à ne rien faire a pare contempler des grimaces sur les mur de ton temple a longueur de journée
Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   Mar 8 Mar - 8:53

Sentant sa peau se rougir sous le soleil et brûler à cause de la lumière trop vive, DM regagna l’obscurité du Temple du Cancer. Il promena son regard sur les visages qui lui renvoyaient une expression terrifié et douloureuse, probablement la même qu’il avait dû avoir en se rendant compte de sa situation. Il fit rouler ses pupilles jaunâtres avant de fixer l’ancien Spectre avec intensité. L’ancien spectre ? Oui il pouvait dire cela ainsi maintenant que ce dernier se retrouvait à devoir jouer les preux Chevalier à sa place. Pour DM, le dépaysement n’était pas si terrible. Il avait déjà été Spectre, même ce n’avait été que l’espace d’un bref instant. Mais tout de même juste assez suffisant pour qu’il s’accommode à cette réalité et qu’il en vienne à commencer à apprécier les Surplis.

Il fit quelques pas dans le Temple, se désintéressant assez rapidement du misérable Anglais qui occupait son très cher corps pour faire le tour des lieux. Le regard de ses victimes le suivait à chaque mètre qu’il parcourait. Il gagna sa chambre et l’observa avec amusement. L’ordre était une de ses plus grandes qualités. NON ! Il marcha à travers son désordre ordonné selon lui et gagna l’armoire à linge. Élevant la voix pour se faire entendre de Rhadamanthys malgré la distance il répondit à ses paroles :

-Ouais-ouais. Tu peux bien dire ce que tu veux, ça me passe six pieds au dessus de la tête. C’est sur que vous avez plein de chose à faire, votre « royaume » a été tout démoli parce que vous avez perdus contre Athéna, lui remémora-t-il avec un plaisir malsain.

Il termina d’ajuster le bas de son chandail dont il inséra un pan sous sa ceinture avant de regagner l’entrée principale du Temple. Au moins il avait l’avantage de porter environ la même taille que le Spectre niveau vestimentaire. Vêtu d’un pantalon jeans gris et d’un chandail à manche courtes marine, qui avait l’avantage de faire ressortir le jaune de ses yeux et le blond de ses cheveux, il retrouva la déplaisante compagnie de Rhadamanthys. Il fit le tour du Spectre en souriant avant de faire volte-face rapidement pour lui faire face.

-Ça te va bien, hen ? sourit-il.

Il perdit son sourire alors que l’évidence lui sauta au visage : voila trop longtemps qu’il se trouvait dans le lieu sait. À coup sur un de ses voisins, probablement Aiolia le premier, était à deux doigts de débarquer ici et de lui démolir la gueule. Il serait bien resté, ou peut-être pas, jaser plus longuement, toujours pas, avec Rhadamanthys, encore moins, mais l’idée de devoir ce battre dans ce minable corps lui ôta l’envie alléchante de l’esprit. Il posa sa main sur l’épaule chaude de son propre corps et s’excusa sarcastiquement de devoir quitter au cours d’une si agréable et voluptueuse conversation, mais il avait des obligations plus importantes que celles de converser de manière si bon-enfant avec Rhada.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... (DM/Rhada)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Être ou ne pas être... (DM/Rhada)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Montage de Rhada : problème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gold Saint Yaoi :: Apéro-Dinatoire :: Apéro-Dinatoire Saint Valentin 2011-
Sauter vers: